À propos de haricots crus, vous devez savoir

À propos de haricots crus, vous devez savoir


Haricots crus contiennent des protéines toxiques phasin.

Le haricot un coup d'oeil

Il existe de nombreux types de haricots, qui diffèrent par leurs origines et de la formulation. Dans ce pays de rein et de haricots Delight, haricots rouges, haricots mungo, les haricots de Lima et le feu et une grande popularité.

  • Les haricots sont riches en protéines et faible en calories. Ceux-ci contiennent des vitamines et des minéraux précieux. Il convient de noter sont les vitamines contenues A, E, de l'acide K, B6 et C et pantothénique, biotine et l'acide folique. Ce légume scores avec le potassium, le zinc et le manganèse.
  • En consommant des haricots, peu importe à quelle espèce il est, prendre sur la fibre importante. Fibre assurer une digestion saine et à contrer la constipation.
  • Haricots goût comme une viande de salade ou en accompagnement. Particulièrement savoureux est une salade de haricots. Pour sa préparation utiliser uniquement haricots cuits.

Contrairement à d'autres légumes, qui sont appropriés pour la consommation fraîche, ne pas manger des haricots premières. Ils contiennent la substance phasin toxique.



Les haricots verts - pourquoi le phasin poison disparaît pendant la cuisson

Haricots verts à l'état brut de l'phasin poison. Cela suffit ...


Phasin toxiques dans les fèves brutes

Phasin est un composé de protéine toxique qui se produit naturellement dans les fèves brutes. Le Phasingehalt varie selon le type de haricot. Haricots verts crus et les haricots rouges ont une haute Phasingehalt.

  • Phasin exerce ses effets nocifs que lorsque vous mangez des légumineuses premières. Grâce au processus de cuisson phasin est désactivé. Haricots cuits peuvent être dégustés en toute sécurité.
  • Pour dénaturer les toxines contenues, cuire les haricots premières pendant 20 minutes dans l'eau bouillante. Que faites-vous alors avec le Sud? L'eau de cuisson des haricots qui ont été blanchis ou brièvement bouillir, verser le meilleur dans l'évier. Ici peut être trouvé même des substances toxiques. Eau de haricots ragoûts ou des soupes cuisson longue chauffage est sûre.
  • Soyez prudent lorsque l'ensemencement de graines. Il en termes de déclarations contradictoires Phasingehalt. Les protéines toxiques sont réduites alors que pendant la germination, mais dénaturent insuffisante. Par conséquent plants blanchir avant la consommation.
  • Germes de haricot mungo, vous pouvez manger en toute sécurité, que ceux-ci ne contiennent pas phasin.

Effet de phasin dans le corps

Dans le corps humain phasin fixé aux globules rouges qui agglutinent les uns aux autres, c.-à agglomérer et agrègent. De même protéine dommageable molécules de la muqueuse gastro-intestinale.

  • Dans Phasinvergiftungen les enfants et les adultes sont touchés à différents niveaux. Alors que certaines personnes de manger quelques graines brutes sentent aucun effet, d'autres réagissent avec des symptômes graves.
  • Chez les enfants et les personnes sensibles allant de quelques graines de causer des symptômes d'intoxication. Pour les enfants peut être fatale quatre ou cinq premières fèves.
  • Les symptômes d'intoxication se produisent relativement rapidement, d'environ une à trois heures après avoir mangé. Ils reconnaissent leur douleur abdominale, des nausées, des vomissements et de la diarrhée. En outre, la fièvre et des frissons peuvent survenir. De même, des sueurs et des saisies sont possibles. Dans le pire des cas, l'empoisonnement est fatale.
  • Vous sentez-vous après avoir mangé des haricots d'une légère indisposition, prendre beaucoup de liquides. Si vous préférez encore de l'eau. Avec une forte intoxication chercher l'attention médicale immédiate.

La consommation de haricots crus est nocif pour les humains et peut provoquer un empoisonnement. Ceux-ci sont individuellement moins prononcée. La raison en est la phasin de protéine toxique. En faisant cuire les légumineuses dénaturent substances toxiques. Haricots cuits peuvent être consommés en toute sécurité.

MOTS-CLÉS: